BX 4 TC : L'arme blanche

La seconde BX à s'engager dans la compétition est la très rare version 4TC mise au point spécialement dans ce but pour la participation de Citroën au Championnat du monde des constructeurs Rallye 1986.

Pour pouvoir participer à cet évènement sportif, chaque constructeur avait pour obligation de mettre au point un modèle homologué pour la route, commercialisé à 200 exemplaires.

La BX 4 TC Série 200 sera ce le nom de ce véhicule "civilisé". Guy Verrier, directeur du service de compétition, a fixé 3 principes à sa conception:

- les 200 exemplaires nécessaires à l'homologuation au groupe B doivent répondre aux caractéristiques des voitures de rallyes

- La BX TC Série 200 doit également être une grande routière commercialisable dont l'usage ne doit pas être limité aux circuits et rallyes, avec un réel confort et une réelle habitabilité pour les passager et les bagages.

- Les organes et les pièces servant à la conception du véhicule devaient être déjà existants, issus de la banque PSA et longuement éprouvés. Le but étant de commercialiser une grande partie des 200 véhicules à prix coûtant.

Donné en performances pour plus de 220 km/h et le km départ arrêté en 27,5 s’’. Sans doute mal rodés, les modèles essayés par la presse ne confirmeront pas ces performances (en moyenne 210 km/h et le km d.a en 28 s’’). Les essais réalisés par la presse sont critiques et soulignent le côté « meccano » et le manque de mise au point du véhicule. Cela ne favorisera pas leur commercialisation.

BX 4 TC Evolution est le nom donné à la version destinée à courir. Les caractéristiques techniques sont encore plus poussées que sur la version "série 200". Au total 20 exemplaires seront construits. 15 resteront à la disposition de la marque, les 5 autres seront vendus à des filiales ou écuries privées pour 800 000 FF pièce environ.

  • Moteur

Le moteur sera identique à la version "client", le N9TE. Cylindrée 2141,5 cm3, corrigée 2141,5 x 1.4 = 2889 cm3. Carter en fonte, culasse en alliage léger. Placé à l'avant longitudinalement, incliné de 15° vers la droite. Arbre à cames en tête commandé par chaîne. Injection K Jetronic. Suralimentation par turbocompresseur KKK (type K26) avec échangeur air/air. La pression de suralimentation est réglable à partir du poste de commande. Circuit de graissage avec un carter sec et deux radiateurs d'huile à l'arrière. Circuit de refroidissement avec un radiateur à également à l'arrière. Régime maximal 8000 tr/min, régulé par coupure d'allumage. Puissance maximale 380ch DIN à 7000 tr/min pour une pression de suralimentation de 1300 millibars. Couple maximal 46 m.kg à 5500 tr/min. Allumage électronique (AEI).

  • Transmission

Boîte 5 vitesses identique à la BX 4TC série 200. Embrayage à diaphragme bi-disque à sec, commandé hydrauliquement. Inverseur-décraboteur de rapport 1 accolé à la boîte de vitesses. Autobloquants AV et AR à glissement limité variable (défini suivant l'adhérence au terrain).

  • Carrosserie

Berline 5 portes, 2 places de couleur blanche. Capot moteur, ailes, portes, hayon, pare-chocs en kevlar-carbone. Glaces latérales et AR en margard. Réservoir d'essence de sécurité à la norme FT3 (Superflexit), placé dans le coffre.

  • Suspension

Identique à la BX4TC "série 200" hydropneumatique à roues indépendantes et hauteur constante. Diamètre de base des barres antiroulis: 25 mm à l'AV, 23 mm à l'AR.

  • Direction

A crémaillère, assistée à rappel asservi. Rapports de démultiplication : 1/14,45 ou 1/11,16. Diamètre du volant : 340 mm. Nombre de tours de volant de butée à butée : 340 mm.

  • Freinage

Identique à la BX 4TC "série 200". Freins AV et AR à disques ventilés. Etriers AV et AR à 4 pistons (type CX à l'AV). Répartiteur defreinage manuel au tableau de bord.

  • Roues et pneumatiques

Roues en alliage léger (Amil) : 180.390 FH.H.12 avec pneumatiques Michelin "Terre" 66/18x390

  • Dimensions, poids, capacités

Empattement 2612 mm, voies AV et AR 1614 mm. Longueur (hors tout) 4590 mm. Largeur (hors tout) 1915 mm. Capacité du réservoir essence 120 litres. Capacité du circuit d'huile 15 litres (carter sec). Poids 980 kg.

  • Pilotes

Citroën participera au championnat du monde des rallyes 1986 avec deux BX4TC "évolution" pilotées par Jean Claude Andruet (né le 13 août 1942 à Montreuil 93) et Philippe Wambergue (né le 10 mars 1948 à Paris 75). A cette occasion, Total, Michelin, Valéo, Champion, SKF et Sabelt apporteront leurs compétences techniques à Citroën Compétition.

La Direction Commerciale de la région parisienne engagera de son côté une 3° BX 4TC "évolution" confiée à Olivier Tabatoni, pilote révélé par le Trophée Visa International Citroën-Total-Michelin qu'il remporta en 1983.

Ci-dessous la photo de la première page du dossier de presse du véhicule:

les débuts en course du modèle Evolution sont difficiles : 3 mois à peine après sa présentation à la presse, il est aligné au rallye de Monte Carlo piloté par J.C Andruet et P. Wambergue, où les deux voiture abandonnent assez vite. Un peu plus tard a lieu le rallye de Suède : sur la neige la BX 4TC retrouve un certain équilibre et Andruet termine 6ème. Guy Verrier décide de faire l’impasse sur le rallye du Portugal le Safary Rally et le Tour de Corse, pour se concentrer sur la mise au point de la voiture. Malgré ses 380 ch, sa taille et son poids représentent un véritable handicap. C’est au rallye de l’Acropole qu’a lieu le retour, mais malheureusement des berceaux arrière allégés et non testés provoqueront l’abandon des voitures par ailleurs très rapides en épreuves spéciales. Peu après Citroën anticipe sur la décision de la FIA d’arrêter les groupes B en fin de saison pour jeter l’éponge et stoppe l’engagement de la BX 4TC en compétition.

Ci-dessous le texte de l'annonce du retrait (Source : Crocoludo)

Un échec cuisant, à relativiser cependant par les progrès que la voiture montrait à chaque engagement en compétition et par les très bonnes performances de Chauche et Tabatoni simultanément dans le championnat de France des rallyes sur terre. Leurs BX 4 TC étaient toujours en lutte pour la 1ère place face à la 205 T16 semi-officielle de Ballet quand elles ont eu à abandonner sur panne mécanique.

Cet échec sportif rend de plus en plus difficile la commercialisation de la série 200, dont le manque de mise au point est de notoriété publique. Début 1987, Citroën se résout à réduire le prix de vente de 40% !

Cela ne suffira pas, et seulement 83 BX 4 TC Série 200 seront commercialisées ou données, les autres exemplaires seront détruits sous contrôle d’huissier. La plupart des modèles Evolution seront également ferraillés. A notre connaissance il n’en reste plus que 5 sur les 20, alors qu’une quarantaine de BX 4TC Série 200 reste recensée entre les mains de collectionneurs à travers le monde.

 



 

 Le mystère de la BX jaune Cédrat

Lors du lancement de la CITROËN BX (septembre 1982) est proposé dans le nuancier un coloris bien particulier :

JAUNE CEDRAT, référence peinture carrosserie GDG, référence pare-chocs GAJ

Après analyse des différents clichés de cette voiture de présentation utilisée pour les photos destinées à la presse un curieux détail apparait :

BX sans vitres AV électriques (option indisponible sur la finition de base) comme le montre le cliché suivant :

Mais cette voiture présente un bouton d'ouverture de coffre en plastique noir intégral, ce qui correspond à une voiture dotée de la fermeture centralisée, pack indissociable avec les lève-vitres AV électriques. OR cette voiture a des manivelles sur les portes AV, ce qui aurait dû induire la présence d'un bouton de coffre avec serrure de coloris chrome. Equipée comme sur les clichés, la voiture n'aurait pu être vendue, car impossible de verrouiller le coffre!

Première conclusion : cette voiture est un prototype

Cette voiture peut-être, mais notre enquête nous ramène sur un essai réalisé pour L'ACTION AUTOMOBILE en octobre 1982 d'une BX jaune cédrat immatriculée 930 ECD 75!

Divers témoignages font état de la présence d'autres BX jaune cédrat sur le territoire français, comme celui de bogi07 du forum :

"en parlant de cette couleur à mon père et en lui montrant la photo de la bx jaune, il m'a dit qu'il en avait vu une du côté de Romans dans l'isère dans les années 83/84... Donc elle est bien sortie avec cette teinte!"

Jaune Cédrat même disponible pour l'Allemagne :

 Avec l'arrivée du nouveau millésime en juillet 1983 le coloris jaune cédrat disparait du nuancier!

La BX jaune cédrat fait la une sur une RTA d'octobre 1985, bien après la suppression de la couleur au catalogue!

Depuis plus aucune trace d'une BX jaune cédrat... évaporée dans la nature, disparue au même titre que la CITROËN Traction 22 d'où elle prendra le surnom :

"la Traction 22 de la BX"

Dans l'excellent numéro de Juin-Juillet-Août 2012 du magazine CITROMANIA, la BX jaune cédrat fait à nouveau parler d'elle le temps d'un article d'une demi-page lui étant consacré:

Le mystère est alors encore entier... jusqu'à ce 19/01/2014 à 12h11 où la BX jaune cédrat fait à nouveau parler d'elle 32 ans après!

Forum du site BX WORLD, un sujet est posté par Gilou40560 avec une photo récente d'une BX jaune cédrat en parfait état d'origine!!

Il s'agit d'un cliché saisi par un ami à ce dernier, Alain BLANCIAK qui est l'auteur de cette formidable découverte!

Très rapidement l'info est relayée sur la toile et passe dans la presse "YOUNGTIMERS" / "LES CHEVRONNES" etc.

Voici donc ce formidable véhicule :

dénomination commerciale : BX14RE

immatriculée la première fois 5184 QV 47 le 26/04/1983 (changement d'immatriculation depuis)

code peinture : GDG

numéro ORGA : 2339

et affichant 104 639 km au compteur au moment de la découverte

Il s'agissait d'une voiture vendue par un concessionnaire Alsacien, qui l'a commandé ainsi à la demande de son client.

Ce dernier a déménagé depuis en Lot-Et-Garonne où la voiture a été aperçue chez un garagiste et prise en photo. Elle était en réparation pour une fuite hydraulique.

Peu de temps après la voiture a été vue roulante comme le montre ce cliché :

Depuis l'histoire n'est pas terminée, l'ancien propriétaire étant décédé quelques mois après "la découverte", la voiture a été depuis, cédée à un passionné qui a conscience de la valeur du véhicule et le conserve précieusement :

 Epilogue :

La BX jaune cédrat aura fait couler beaucoup d'encre pour au final grâce au site Internet BX WORLD retrouver un exemplaire dans un état de conservation exceptionnel!

Se pose alors la question "que sont devenues les autres BX de ce coloris" ?

La réponse a été donnée dans le courrier des lecteurs du numéro 4 mai-juin 2014 du magazine "LES CHEVRONNES"

"Bonjour,

Dans votre dernier numéro, vous parlez de la "BX jaune". Je n'avais jamais entendu dire que cette BX était un "mythe". J'en ai vu une, lors de la sortie de la BX, en 1982-1983. Le garage Saint-Quentin dans l'Aisne, la S.A. BEMA, en avait reçu une. Elle était exposée dans le hall. En 1984, j'ai acheté un modèle de démonstration, une BX14RE Rouge Vallelunga, la BX jaune cédrat était toujours là. On me l'a proposée alors avec une bonne remise. Le vendeur m'a confié que la couleur rebutait la clientèle. D'ailleurs, quelques semaines après, la voiture a été complètement repeinte en gris clair métallisé, plus facile à vendre. La couleur a été rapidement abandonnée par CITROËN.

Cordialement."

 

 

BX Neige et Montagne de Heuliez

La moins connue de la série Heuliez, la BX "Neige & Montagne" réalisée pour le salon de Paris en 1991. Cette étude de style était aussi présente au salon de genève en mars 1991.

La base était la BX 4X4 diesel avec ABS et vitres teintées , 4 vitres electriques et climatisation. Les logos "4x4" d'ordinaire placés sur les portes AV sont déplacés sur les flancs des ailes AR. Les classiques liserets latéraux sont supprimés. Le véhicule est équipé des jantes en aluminium optionnelles du modèle de série et du toit ouvrant Webasto.

Nota : Il s'agit de la seule CITROËN BX "officielle" équipée de rétroviseurs extérieurs de couleur carrosserie!

Le plus intéressant est sans aucun doute l'intérieur avec des sièges et banquette habillés de laine tricotée, façon pull-over de montagne. Un second habillage amovible en tissu de combinaison de ski était adaptable par dessus.

Il s'agit de la seule réalisation Heuliez qui n'aura pas droit à l'édition d'un catalogue publicitaire pour sa promotion ou du moins ce dernier reste inconnu!

Nous ne disposons hélas pas d'informations complémentaires sur ce véhicule.

 

 BX Prototype Supertourisme

Cette curieuse CITROËN BX a été présentée à un salon. Il s'agit d'une étude pour la participation au Supertourisme

Les rares clichés qu'il existe encore de ce véhicule nous permet de dater la photo n°1 d'après mars 1986, car on y voit une RENAULT 21 en arrière-plan

Les deux autres clichés nous renseignent sur le fait que la base est une BX série 1 (rétroviseurs extérieurs) et qu'il s'agit d'une réalisation officielle de la marque. Mais ces documents ne nous apprendront pas beaucoup + à son sujet, sa dénomiation "BX PROTOTYPE" reste elle aussi très vague.

CITROËN ne pourra pas renseigner davantage sur l'application du véhicule ni ce qu'il est devenu... Si vous avez des informations complémentaires, n'hésitez pas à me contacter à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

BX Dommage la grande enquête…

Introduction

BX "Dommage, quel curieux nom pour une auto… le nom idéal d'une série limitée pour marquer l'arrêt de commercialisation d'un modèle!

Ce fut durant un long moment la traction 22 de la BX !!!! mais voilà une enquête a été menée et la vérité enfin découverte…

Qu'est ce que la BX Dommage ? Lors de recherches sur Internet sur les séries limitées de la BX, il est quasi impossible de ne pas trouver ceci :

En apparence une reproduction d'une brochure publicitaire pour une BX série limitée méconnue…"VERRASSING, goedkoop kan altijd nog goedkoper" Traduction : "SURPRISE, bon marché peut être encore plus bon marché"En poussant les recherches sur diverses sites et forums voilà ce qu'on peut avoir comme informations sur l'auto :http://citf.fateback.com/bx10dom.htmlMotorisation 954 cm3 essence à carburateur, 4 cyl en ligne, puissance maxi 42 ch DIN à 6000 tr/min et vitesse maxi 128 km/h ! 0-100 km/h en 31,4 secondes !Equipement Là est toute la spécificité du modèle " Dommage ". Elle est encore plus dépouillée que le modèle d'entrée de gamme de la BX… à savoir : - absence de montant sur les portes arrières (glace unique fixe) - absence de tapis de sol remplacé par du caoutchouc - hayon de coffre en acier sans becquet intégré - allume cigare optionnel - décoration " BX Dommage " sur les ailes AR - Prix : NLG 17.495,- (EURO 8000)Production Limité à 250 exemplaires, seuls 17 vendus en 1985 en Hollande trouvèrent acquéreur, il s'agit donc d'une BX série 1, mais on peut aussi lire sur un certain site qu'elle a été vendue en Belgique… Les exemplaires invendus ont été transformés en BX (base) mais en conservant le fameux hayon en acier.L'enquête Le point de départ de l'enquête c'est que mystérieusement il n'existe aucun exemplaire de cette auto ! De plus après avoir cherché dans la presse automobile de l'époque il n'y a jamais eu mention du lancement de cette série limitée ! 17 exemplaires là encore cela fait peu… très peu… près analyse des données techniques de l'auto le moteur se révèle être celui du C15 E de 1987. Plutôt étrange…C'est le 7 août 2004 la BX Dommage fait à nouveau couler de l'encre ! Un passionné Mosellan de voitures anciennes affirme avoir retrouvé une BX Dommage… du moins un véhicule répondant aux caractéristiques du moins une principale : le hayon en acier… Finalement la voiture se révèle être une banale BX 19 D… française de surcroît ! C'est à ce moment là qu'arrivent les révélations… d'un grand passionné de Citroën Hollandais, Wouter Bregman. Les révélations les voici : Dans un premier document publié le 05 septembre, il affirme ne jamais avoir vu de BX Dommage, par contre confirme que la BX Dommage n'a existé qu'en Hollande. La reproduction de la brochure viendrait du site www.citf.nl appartenant au trésorier du BX Club NL, Ron Veltkamp. Le même jour un second document a été publié : Suite à son appel sur le BX Forum hollandais on lui a répondu que la BX Dommage n'a jamais existé !Epilogue le 08 septembre par un dernier document posté par Wouter Bregman : Il a eu réponse du BX Club NL que l'histoire de la BX Dommage a été créé par le trésorier du club (Ron Veltkamp), et que tout est faux...Conclusion : La BX Dommage, invention d'une personne a fait rêver et chercher un long moment ! Il est bien dommage qu'un tel exemplaire n'a jamais vu le jour… ne serait-ce que pour entretenir le mythe d'une BX rarissime…